Pourquoi ?

La photographie ne me quittera jamais. Je la pratique au rythme que je souhaite, suivant mes envies. Depuis déjà plusieurs années, je l'envisage exclusivement dans un cadre strictement personnel. Je ne laisse personne me dire quand et où je dois prendre mon appareil photographique. Ce choix m'appartient entièrement. Les images produites sont donc le résultat d'un questionnement existentiel très intime que je livre à des spectateurs qui décident de s'y attarder ou pas. Mais leur regard sur ma photographie ne m'intéresse guère en fait. Car paradoxalement même si exposer mes séries d'images reste un challenge, un défi à relever, ma pratique photographique me guide surtout dans ma vie, m'aide à comprendre et à supporter le monde dans lequel je suis. La photographie, c'est le tuteur que j'ai découvert il y a plus de 25 ans, qui m'aura permis de rester droit sans trop vaciller. Sans elle, mon existence serait probablement déjà une histoire de passé.